Catalogue

Rechercher dans le catalogue :



Trouver

Nouveautés

Acheter

Le dossier ( 24 pages) peut être commandé pour la somme de 4,80 € (plus les frais d'envoi par courrier postal ordinaire) aux Grignoux par e-mail : contact@grignoux.be


ou par courrier au:


Centre culturel Les Grignoux 9 rue Soeurs de Hasque B-4000 Liège (Belgique) à partir de la Belgique : 04 222 27 78 en dehors de la Belgique : +32 42 22 27 78


N'oubliez pas de préciser votre nom et vos coordonnées postales ainsi que le titre du dossier qui vous intéresse, pour que nous puissions vous l'envoyer par courrier.


Vous trouverez ici des indications sur les modes de paiement possibles de nos factures.

Partager


 

 

Grignews

Le journal

Vous êtes ici : Dossiers pédagogiques > Shaun le mouton > Extrait

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par Les Grignoux et consacré au film
Shaun le mouton
Mark Burton et Richard Starzak
Grande-Bretagne, 2015, 1h25, sans paroles

On trouvera ici un extrait du dossier pédagogique consacré à Shaun le mouton. Ce dossier propose plusieurs pistes d'animation pour exploiter facilement la vision du film en classe avec des élèves de l'enseignement maternel et primaire dès l'âge de trois ans.

Premières impressions

Compétences à mettre en œuvre : français (orienter sa parole et son écoute en fonction de la situation de communication).

Objectifs

  • Verbaliser et échanger ses premières impressions
  • Raviver les premiers souvenirs du film

Méthode

  • Discussion ouverte en grand groupe

De retour en classe, on pourra susciter un échange entre les élèves, si celui-ci ne naît pas spontanément. On lancera la discussion avec des questions générales à propos du film, comme :

  • Avez-vous aimé le film ?
  • Avez-vous ri ? à quels moments ?
  • Avez-vous ressenti de la tristesse à certains moments? lesquels ?
  • Avez-vous été surpris ? à quels moments ?
  • Avez-vous été effrayés ?
  • Comment avez-vous trouvé les personnages ? drôles ? réalistes ? bien « faits » ?
  • Avez-vous une idée de la manière dont ils sont fabriqués ?
  • Aviez-vous déjà connaissance de ces personnages ?
  • ...

On veillera pendant cet échange à ce que tous ceux qui le souhaitent puissent s'exprimer. On encouragera les enfants à rebondir sur les propos des uns et des autres de manière à maintenir une certaine cohérence dans la discussion.

Des scènes muettes qui en disent long

[Cette animation est disponible dans le dossier imprimé.]

Les gags

[Cette animation est disponible dans le dossier imprimé.]

Les coulisses du film

[Cette animation est disponible dans le dossier imprimé. On trouvera cependant ci-dessous un des prolongements créatifs de cette animation sur «les coulisses du film»]

Prolongement : s'essayer au stop motion

Il est tout à fait possible de réaliser collectivement en classe une courte animation en stop motion. L'idée de départ de cette animation est de créer à l'image un effet d'accumulation spontanée, simplement en additionnant de petites billes de plasticine les unes aux autres. L'on peut évidemment faire varier indéfiniment les objets que l'on souhaite animer ainsi que leurs déplacements.

Pour réaliser ce type d'animation, il nous faut :

  • Un appareil photo ;
  • Une table bien éclairée et dégagée ;
  • De la plasticine ;
  • Un ordinateur ;
  • Un pied pour stabiliser l'appareil

Première étape : confectionner des petites billes de plasticine, éventuellement de tailles différentes ;

Deuxième étape : positionner l'appareil photo devant la table si l'on dispose d'un pied sinon on le positionnera directement sur la table ;

Troisième étape : positionner l'appareil photo de manière à ce que le cadre de prise de vue coïncide avec la portion de table où se déroulera l'action à photographier ;

Quatrième étape : faire une photo test pour vérifier la quantité de lumière captée par l'appareil photo (l'exposition). Améliorer l'exposition à la lumière (en réglant les Iso par exemple) ;

Cinquième étape : positionner une première bille de plasticine et la photographier ;

Sixième étape : poser une deuxième bille de plasticine dans le champ, sur la première bille ou à côté. Gardons à l'esprit l'idée de départ pendant le « tournage » : par exemple que l'on cherche à obtenir un effet d'accumulation. Sans déplacer l'appareil photo, appuyer sur le déclencheur pour effectuer une deuxième photo.

Et ainsi de suite jusqu'à ce que toutes les billes soient ajoutées les unes aux autres. Si on le souhaite, on continuera l'expérience en retirant ensuite une à une toutes les billes et en photographiant à nouveau chaque étape sans bouger l'appareil.

À la fin de l'opération, on transférera les photos de l'appareil numérique à l'ordinateur.

On utilisera ensuite le logiciel de montage vidéo installé par défaut sur la plupart des ordinateurs : MovieMaker si l'on a un PC équipé avec le programme d'exploitation Windows® et iMovie avec un Macinstosh®. Après avoir importé nos photos dans le programme, il faut réduire au minimum leur temps d'exposition à 0,1 ou 0,2 seconde avant de lancer la lecture du film ! Il ne reste plus ensuite qu'à l'enregistrer sur l'ordinateur et à lui donner un nom.

On devrait pouvoir obtenir facilement un résultat comme les deux exemples ci-dessous.

D'autres possibilités

Il existe une infinie variété de possibilités d'animations en stop motion : il suffit pour s'en rendre compte de regarder les nombreuses vidéos à ce sujet sur Internet. Une de ces variantes, très simple à mettre en œuvre en classe, consisterait à dessiner à la craie au tableau et à photographier l'évolution du dessin lors des différentes étapes de sa conception.