Catalogue

Rechercher dans le catalogue :



Trouver

Nouveautés

Acheter

Le dossier ( 20 pages) peut être commandé pour la somme de 4,80 € (plus les frais d'envoi par courrier postal ordinaire) aux Grignoux par e-mail : contact@grignoux.be


ou par courrier au:


Centre culturel Les Grignoux 9 rue Soeurs de Hasque B-4000 Liège (Belgique) à partir de la Belgique : 04 222 27 78 en dehors de la Belgique : +32 42 22 27 78


N'oubliez pas de préciser votre nom et vos coordonnées postales ainsi que le titre du dossier qui vous intéresse, pour que nous puissions vous l'envoyer par courrier.


Vous trouverez ici des indications sur les modes de paiement possibles de nos factures.

Partager


 

 

Grignews

Le journal

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par Les Grignoux et consacré au film
Le Grand Méchant Renard
Et autres contes…

un programme de trois courts métrages d'animation de Benjamin Renner et Patrick Imbert
France, 2017, 1 h 19

Ce dossier consacré au programme Le Grand Méchant Renard est destiné aux enseignants et enseignantes de la fin du maternel et du primaire qui verront ce film avec leurs élèves entre 5 et 9 ans environ. Il propose plusieurs animations à mener en classe après la projection et qui ont pour objectifs d'amener ceux-ci à réfléchir aux différentes dimensions du film.

L'extrait de ce dossier proposé ci-dessous propose une réflexion sur la différence entre le réel et l'imaginaire.

Réel ou imaginaire?

À travers les situations rocambolesques imaginées par les auteurs du film, il sera amusant de revenir avec les élèves sur la (très importante !) part de fiction qu'il contient.

Objectifs

  • Distinguer fiction et réalité, réel et imaginaire
  • Discriminer des éléments fictifs d'éléments inspirés du réel

Méthode

  • Observation d'images en petits groupes
  • Échange

Déroulement

On amorcera l'activité avec quelques questions comme :

  • Qu'avez-vous pensé de la deuxième histoire, celle du Grand Méchant Renard ?
  • Y a-t-il des choses qui vous ont parues étranges, bizarres dans cette histoire ?
  • Y a-t-il des choses qui vous semblent complètement imaginées, qui ne pourraient pas arriver dans la réalité, dans la « vraie vie » ?
  • Quoi par exemple ?

L'idée est d'amener les enfants à constater et à formuler d'eux-mêmes que les situations présentées dans le film sont imaginées, inventées, et d'illustrer leurs propos par des exemples tirés du film. On essaiera aussi de les amener au constat que les auteurs ont humanisé leurs personnages et on essaiera de déterminer quels aspects en particulier sont humanisés chez eux.

Pour mener à bien cette activité et si la discussion ouverte ne donnait pas de résultats satisfaisants, nous proposons de répartir la classe en 4 groupes, chacun recevant une image tirée du film. Il s'agira de verbaliser l'action principale représentée sur l'image, notamment en nommant le personnage, sujet de l'action. Comme dans les quatre exemples donnés ci-dessous, l'enseignant aiguillera les observations des élèves.

1. Exemple d'énonciation de l'action principale par les élèves :
« Le cochon cueille des pommes. »

2.L'enseignant interroge ensuite la classe sur le réalisme de cette situation :

Est-ce que c'est possible ? Est-ce une situation inventée ou une situation que l'on pourrait rencontrer dans la réalité ?

C'est une situation inventée !

3. Sur cette image, quels autres détails ne correspondent pas à la réalité et montrent que les auteurs du film ont fait en sorte que leurs personnages « ressemblent » aux humains, qu'ils les ont humanisés ?

  • Les cochons ne se tiennent pas debout sur leurs pattes arrière comme les humains ! Les cochons sont des quadrupèdes ; ils se tiennent sur leurs quatre pattes. Les humains sont bipèdes et se tiennent debout sur leurs deux « pattes » arrière.
  • Ils n'ont pas de « main » qui leur permettrait de « cueillir » des fruits dans un arbre !
  • Ils ne montent pas aux échelles !
  • Ils ne portent pas de chapeau !
  • Ils ne sourient pas!

4. On posera éventuellement la question suivante : sur l'image, quel détail est inspiré de la réalité ?

  • Les pommes font partie de l'alimentation des cochons qui sont omnivores.

1. Exemple d'énonciation de l'action principale par les élèves :
« La poule arrose ses plantes. »

2. L'enseignant peut ensuite interpeller la classe :
Est-ce possible ? Est-ce une situation inventée ou une situation que l'on pourrait rencontrer dans la réalité ?

C'est une situation inventée !

3. Sur cette image, quels autres détails ne correspondent pas à la réalité et montrent que les auteurs du film ont fait en sorte que leurs personnages « ressemblent » aux humains, qu'ils les ont humanisés ?

  • Les poules n'utilisent pas leurs ailes comme les humains utilisent leur main !
  • Les poules ne cultivent pas de fleurs en pot!

4. On posera éventuellement la question suivante : sur l'image, quels détails sont inspirés de la réalité ?

  • Le poulailler individuel est inspiré des poulaillers en bois communs.
  • L'image peut faire penser à l'expression « un nid douillet » qui désigne un intérieur dont on prend soin et dans lequel on prend plaisir à vivre.

1. Exemple d'énonciation des actions principales :
« Le renard effraie la poule » et « La poule lit un livre».

2. L'enseignant peut ensuite interpeller la classe :
Est-ce possible ? Est-ce une situation inventée ou une situation que l'on pourrait rencontrer dans la réalité ?

  • Que le renard effraie la poule, c'est possible dans la réalité puisque le renard est un prédateur pour la poule…
  • Mais une poule qui bouquine, ça n'existe pas !

3. Sur cette image, quels autres détails ne correspondent pas à la réalité et montrent que les auteurs du film ont fait en sorte que leurs personnages « ressemblent » aux humains, qu'ils les ont humanisés ?

  • Les poules n'utilisent pas leurs ailes comme les humains utilisent leur main !
  • Les poules ne décorent pas les poulaillers comme on décorerait une chambre ou un salon, même si elles y passent beaucoup de temps !
  • Dans la réalité, si une poule croise le chemin d'un renard, elle aura peur et cherchera à s'enfuir alors qu'ici, elle ne semble même pas remarquer sa présence !
  • Et dans la réalité, les renards « n'essaient » pas de faire peur aux poules : ils leur font réellement peur !

4. On posera éventuellement la question suivante : sur l'image, quels détails sont inspirés de la réalité ?

  • Les renards sont des prédateurs pour les poules.
  • L'image fait penser à l'expression « un nid douillet » qui désigne un intérieur dont on prend soin et dans lequel on prend plaisir à vivre (idem image précédente).
  • Cet intérieur est inspiré d'une maison humaine, pas d'un véritable poulailler.

Exemple d'énonciation de l'action principale :
« Le renard regarde les poussins dormir tout contre lui ».

[Le reste de l'animation et les commentaires sont disponibles dans le dossier imprimé.]