Catalogue

Rechercher dans le catalogue :



Trouver

Nouveautés

Acheter

Le dossier ( 24 pages) peut être commandé pour la somme de 4,80 € (plus les frais d'envoi par courrier postal ordinaire) aux Grignoux par e-mail : contact@grignoux.be


ou par courrier au:


Centre culturel Les Grignoux 9 rue Soeurs de Hasque B-4000 Liège (Belgique) à partir de la Belgique : 04 222 27 78 en dehors de la Belgique : +32 42 22 27 78


N'oubliez pas de préciser votre nom et vos coordonnées postales ainsi que le titre du dossier qui vous intéresse, pour que nous puissions vous l'envoyer par courrier.


Vous trouverez ici des indications sur les modes de paiement possibles de nos factures.

Partager


 

 

Grignews

Le journal

Vous êtes ici : Dossiers pédagogiques > Zombillénium > Extrait

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par Les Grignoux et consacré au dessin animé
Zombillénium
d'Arthur de Pins et Alexis Ducord
France, 2017, 1 h 18

Ce dossier consacré au programme Zombillénium est destiné aux enseignants et enseignantes du primaire qui verront ce film avec leurs élèves entre 9 et 12 ans environ. Il propose plusieurs animations à mener en classe après la projection et qui ont pour objectifs d'amener ceux-ci à réfléchir aux différentes dimensions du film.

L'extrait du dossier reproduit ci-dessous propose une réflexion sur l'arrière-plan social très caractéristique de l'histoire mise en scène dans ce dessin animé.

Un univers fantastique ancré dans la réalité

L'animation précédente [disponible dans le dossier imprimé] aura entre autres permis aux élèves de structurer autour des divers personnages les souvenirs qu'ils ont gardés du film.

Nous proposons maintenant d'exploiter le fruit de ce travail de remémoration en invitant les enfants à réfléchir sur ce que tous ces personnages révèlent de la société dans laquelle nous vivons. En effet, au-delà de son aspect purement divertissant, Zombillénium donne de notre société une représentation plutôt critique, notamment en mettant en évidence l'exploitation des plus faibles au sein du monde de l'entreprise, la recherche effrénée du profit ou encore le recyclage des régions industrielles sinistrées en parcs d'attraction où affluent « tous ces abrutis de touristes en short » en quête de sensations fortes. C'est donc cette dimension que nous proposons maintenant d'explorer avec les jeunes spectateurs.

Concrètement

Cette activité prendra la forme d'une réflexion en grand groupe et sera introduite par la question suivante :

À votre avis, pourquoi les réalisateurs du film ont-ils choisi de situer le parc de Zombillénium dans le Nord, sur le site d'une ancienne mine de charbon ?

La discussion pourra ensuite être nourrie par l'une ou l'autre question plus précise. Ainsi par exemple :

  • Certains personnages et/ou situations du film vous sont-ils familiers ? Qui ou qu'est-ce qu'ils évoquent pour vous dans la réalité ?
  • Que pouvez-vous dire du parc de Zombillénium et de l'organisation de son espace ?
  • Pouvez-vous établir un parallèle entre le travail à la mine et le travail à Zombillénium ?
  • Etc.

On trouvera en outre ci-dessous une série d'illustrations qui pourront être utilisées pour stimuler la discussion et la réflexion des jeunes participants.

Série B

L'arrière-plan social et économique

B1catastrophedecourrieres.jpg B2environnementzombillenium.jpg B3anciencharbonnagecorons.jpg
B1 B2 B3
B4plainedunordavecterrils.jpg B5puitsarthurdebuyerbellefleur.jpg B6ascenseur.jpg
B4 B5 B6
B7mineursascenseur.jpg B8manifestationdeszombies.jpg B9manifstationdesmineurs1906.jpg
B7 B8 B9

Commentaires

Les commentaires proposés ci-dessous sont présentés à titre purement illustratif et ne constituent pas un corrigé de l'exercice.

Selon Arthur de Pins, le choix d'inscrire l'histoire de Zombillénium dans le Nord s'explique d'abord par le contexte économiquement sinistré de cette région et le climat plutôt sombre, brumeux et donc plus à même de créer une ambiance inquiétante que les paysages colorés et lumineux du Sud. Par ailleurs, la région du Nord a effectivement un passé industriel minier important ponctué de drames humains et sociaux bien réels, comme celui évoqué au bar par un ancien mineur au début du film (image B1).

On identifie clairement les traces de ce passé dans le décor du film reproduit sur l'image B2 : une plaine avec, au loin, un terril et à l'avant-plan, un quartier qui a conservé l'architecture typique des anciennes cités minières, en somme deux vestiges emblématiques de l'activité minière qui faisait autrefois vivre la population du Nord et plus particulièrement du Pas-de-Calais (images B3 et B4). Par ailleurs on peut encore voir une certaine analogie entre la grande roue de Zombillénium – qui apparaît, lointaine, sur l'image B2 – et la roue du chevalement[1] visible sur l'image B5. Enfin, on peut observer que ce passé est encore évoqué indirectement sur le plan sonore, par une référence instrumentale à la célèbre chanson de Pierre Bachelet Les Corons, écrite en hommage à son père, autrefois mineur de fond dans le Nord. Ce morceau accompagne en effet la descente de Francis en enfer suite à la nomination de Steven au poste de directeur.

Sur le plan social, on peut aussi établir un parallèle entre l'organisation du travail telle qu'elle existait dans les charbonnages et celle qui caractérise Zombillénium, avec les privilégiés d'un côté (les vampires), affectés aux tâches les plus nobles, et les travailleurs exploités (les zombies) qui sont, eux, affectés aux tâches les plus lourdes. L'ascenseur qui conduit les mineurs de la surface jusqu'au fond de la mine (image B7) se retrouve ainsi dans le film (image B6) avec toute sa puissance symbolique, reliant l'étage de la direction (tout en haut) à l'enfer (tout en bas) où les zombies tournent inlassablement la roue motrice du parc d'attraction à la seule force de leurs bras. On peut enfin rapprocher la révolte des zombies (image B8) des manifestations de mineurs qui ont effectivement eu lieu, notamment en 1906 à Courrières suite au coup de poussier qui avait tué plus de mille mineurs, coincés au fond du puits et tardivement secourus en raison de la priorité accordée par la direction au sauvetage des installations (image B9).

En guise de synthèse, on peut dire que le contexte socioéconomique (une activité industrielle en déclin, une société à deux vitesses, une politique libérale centrée sur l'exploitation des plus faibles et le profit…), historique (une activité minière marquée par de nombreux accidents dus aux coups de grisou ou de poussier qui se trouvent effectivement à l'origine de l'ensevelissement de centaines de cadavres), géographique (une morne plaine bordée de l'un ou l'autre terril…) et même climatique (le vent, la brume, la pluie, le manque de clarté, l'absence de couleur) du Nord de la France représentait un cadre idéal pour installer l'univers fantastique de Zombillénium et créer une ambiance inquiétante.


1. Le chevalement, aussi appelé « belle fleur » en Belgique, est la structure aérienne qui permet de descendre et de remonter les mineurs et le minerai qu''ils ont extrait via une cage d'ascenseur.