Tous les films


7 prochains jours

Le journal

Grignews

Facebook

Vous êtes ici : Agenda > Visages, villages

Visages, villages


Choix de la séance :

Acheter

documentaire

Réalisateur Agnès Varda & JR
Durée 1 h 29
Origine France
Année 2017
Distributeur Cinéart

Agnès Varda, on l’aime inconditionnellement, tant en grande dame de la Nouvelle Vague qu’en documentariste en roue libre. Ces dernières années, elle est toujours parvenue à nous toucher avec trois fois rien, une vieille pomme de terre déformée (Les glaneurs et la glaneuse) ou un jeu de miroirs sur la plage (Les plages d’Agnès).

Dans Visages, villages, elle fait alliance avec JR, un street-artist français spécialisé dans des collages géants sur habitations, trains ou citernes d’eau. Il a un camion-photomaton, elle veut partir au hasard, les voilà à parcourir la France, mais hors des grandes villes, dans ses villages, dans sa ruralité, avec tous les deux l’esprit juvénile de la découverte, la curiosité attentive et l’air facétieux.

Ils commencent par le Nord et l’exploration d’une ancienne cité de corons aujourd’hui désertée. De toutes ces maisons-fantômes vestiges d’un passé minier, une seule est encore habitée, celle de Jeanine. Ils repartent plus tard, non sans avoir recueilli le témoignage de cette résistante et avoir embelli le paysage : sur l’ensemble des petites maisons alignées, ils déposent une fresque-collage représentant des mineurs, tirée de photos d’époque agrandies.

D’associations d’idées en rencontres, leur road-trip égrène une géographie fantaisiste qui joue des lieux autant que des rencontres, sur une variation chère à Varda, celle du marabout-bout de ficelle. Et chaque étape est représentée trois fois : une rencontre, une photo agrandie et collée, un cadre filmique qui saisit la rencontre et le collage dans un geste rassembleur.

Ainsi du port du Havre dans lequel JR l’amène à la rencontre des dockers, dont Varda se désintéresse en partie au profit de leur femme ; ou de ces chèvres sans cornes qui l’intriguent et la mènent à la rencontre d’une éleveuse bien élevée.

Mais de toutes ces rencontres, parfois infimes, et ces jolies idées de mise en scène, parfois minces, se dégage en creux l’autre sujet du film : Agnès Varda et son corps fatigué, ses yeux vacillants, ses genoux frondeurs, ses souvenirs en cascade.

Et JR, ludique, un peu faire-valoir, toujours bon joueur, JR est là, en face d’elle, pour lui agrandir l’œil, pour immortaliser ses doigts de pied fripés, pour lui demander si elle pense à la mort, pour lui changer les idées quand Godard lui fait un croche-pied et qu’elle vacille, Varda. Varda et JR, JR et Varda, les dénicheurs de petites joies, de grandes beautés, d’émotions justes.


Prochaines séances

Parc Churchill Sauvenière
Août
mercredi 2 - 16:00
jeudi 3 - 14:00
samedi 5 - 16:15
dimanche 6 - 16:15
mardi 8 - 18:15
jeudi 10 - 16:30
vendredi 11 - 16:15
mardi 15 - 18:00
vendredi 18 - 14:15
lundi 21 - 14:00