Tous les films


7 prochains jours

Le journal

Grignews

Facebook

Vous êtes ici : Agenda > La villa

La villa


Choix de la séance :

Acheter

Film parlant français

Réalisateur Robert Guédiguian
Acteurs Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Anaïs Demoustier, Jacques Boudet
Durée 1 h 47
Origine France
Année 2017
Distributeur Cinéart

Dans une calanque près de Marseille, au creux de l’hiver, Angèle, Joseph et Armand, se rassemblent autour de leur père vieillissant. C’est le moment pour eux de mesurer ce qu’ils ont conservé de l’idéal qu’il leur a transmis, du monde de fraternité qu’il avait bâti dans ce lieu magique.

Armand est le seul qui soit resté sur place, bataillant pour garder en activité le restaurant familial, destiné aux travailleurs du coin, qui manque sérieusement de clients. Joseph est l’intello du groupe, coordinateur d’équipe dans un bureau depuis vingt ans, il vient de se faire lâchement virer et veut profiter de cette retraite anticipée pour écrire l’œuvre d’une vie : un roman sur la lutte ouvrière, pour lequel il conserve depuis des lustres toute une série de notes éparses. Angèle, elle, revient au bercail après des années d’absence. Actrice montée à Paris, son élégance détonne avec le lieu, elle arbore une froideur teintée de délicatesse qui dissimule de douloureuses rancœurs.

Bien entendu, le retour aux sources va être à l’origine de grandes remises en question. Mélange de rancunes et de mélancolie dans cette oasis où les utopies populaires se sont invariablement envolées avec le temps.

Par la force des choses, les eaux qui bordent les calanques sont aussi celles de la Méditerranée, d’où arrivent chaque jour des bateaux remplis de réfugiés. Et alors que des militaires frappent aux portes des maisons à la recherche d’éventuels fugitifs, Angèle, Joseph et Armand font une rencontre qui aura tôt fait de les amener sur d’autres territoires.

Et là voilà, toute la vigueur d’un cinéaste vétéran qui vibre encore à l’unisson de son époque : dans un monde en perpétuel mouvement, les combats changent, mais les idéaux, eux, persistent. La lutte ouvrière fait place à la « crise » de l’accueil des réfugiés, mais ce terreau si délicatement cultivé d’un cinéma social qui aime profondément ses personnages n’a pas fini de nous émerveiller.

 


Prochaines séances

Parc Churchill Sauvenière
Décembre
dimanche 17 - 16:15 20:30
lundi 18 - 12:00 18:15
mardi 19 - 14:00 20:00
mercredi 20 - 12:00
jeudi 21 - 20:30
vendredi 22 - 14:30
samedi 23 - 20:00
dimanche 24 - 18:15
lundi 25 - 16:30
mardi 26 - 17:30
mercredi 27 - 18:00
jeudi 28 - 20:00
vendredi 29 - 17:15
samedi 30 - 16:00
dimanche 31 - 16:00
Janvier
lundi 1 - 20:30
mardi 2 - 16:20
jeudi 4 - 12:05
vendredi 5 - 12:00 22:00
samedi 6 - 22:00
dimanche 7 - 17:30
lundi 8 - 16:15
mardi 9 - 20:15
mercredi 10 - 15:30
jeudi 11 - 20:00
vendredi 12 - 17:30
samedi 13 - 17:45
dimanche 14 - 15:30
lundi 15 - 14:00
mardi 16 - 16:00