Tous les films


7 prochains jours

Le journal

Grignews

Facebook

Vous êtes ici : Agenda > 3 Billboards, les panneaux de la vengeance

3 Billboards, les panneaux de la vengeance


Choix de la séance :

Acheter

Version originale sous-titrée

Titre original Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
Réalisateur Martin McDonagh
Acteurs Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell, John Hawkes
Durée 1 h 56
Origine États-Unis
Langue anglais
Année 2017
Distributeur Twentieth Century Fox
Récompense Prix du scénario au festival de Venise 2017 – Prix du public au festival de Toronto 2017

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes, une mère de famille quinqua dévastée et en rage, décide de faire bouger les choses et loue trois panneaux publicitaires, installés à l’entrée de la ville d’Ebbing, sur lesquels elle fait inscrire en lettres noires sur fond rouge trois mentions accusant nommément le chef de la police, Bill Willoughby (Woody Harrelson), de ne pas avoir fait son boulot !

Mildred en a gros sur la patate et quand on lui demande son avis sur les flics, elle est loin d’être tendre : tous des pourris racistes, trop occupés à taper sur les Noirs pour s’inquiéter des vrais crimes – sous-entendus commis par des Blancs.

Mais il se trouve que le chef Willoughby est très apprécié des habitants d’Ebbing, c’est un bon père de famille qui en plus se bat contre un cancer du pancréas, et ces panneaux sont loin de faire l’unanimité. Surtout auprès de la police où l’officier Dixon (Sam Rockwell), le second pas très fute-fute de Willoughby, souhaite rappliquer au plus vite et faire payer son geste à cette folle de Mildred.

Si nous sommes dans un patelin paumé des États-Unis, le film ne se complaît pas dans une caricature des rednecks de l’Amérique profonde – même s’il s’en amuse clairement ! – et donne à ses personnages un peu plus de nuances et de substances. La réussite du scénario tient dans cette faculté à ne figer aucun de ses protagonistes dans une case, à leur laisser la possibilité d’évoluer et ainsi, emmener les spectateurs sur des chemins de traverse qu’ils n’auraient pas soupçonnés.

Martin McDonagh (Bons baisers de Bruges, 7 psychopathes) qui vient du théâtre, a mis tout son talent de dramaturges dans des dialogues tirés au cordeau mais malléables à souhait dans la bouche d’acteurs qui prennent un plaisir monstre à les interpréter. On ne compte plus le nombre de punch line hilarantes, de répliques mordantes, d’autant plus jouissives qu’elles mettent le doigt sur les penchants vicieux de l’Amérique contemporaine (racisme, homophobie, inégalités, violence et tout le tralala).


Prochaines séances

Parc Churchill Sauvenière
Janvier
samedi 20 - 16:30 19:30
dimanche 21 - 17:00 21:00
lundi 22 - 12:00 17:15 22:15
mardi 23 - 12:00 14:30 22:00
mercredi 24 - 12:15 19:30
jeudi 25 - 12:10 17:00 19:45 22:00
vendredi 26 - 12:10 17:15 19:45
samedi 27 - 16:30 19:45 22:00
dimanche 28 - 16:00 18:30 21:00
lundi 29 - 12:10 17:00 19:30 22:00
mardi 30 - 12:10 17:00 19:30