Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier Le Silence de Lorna

Thématiques abordées

Société
Éthique, éducation, mœurs

Aspects du film analysés

Mise en scène
Sens du film
Critiques du film

Mots-clés

immigration
clandestin clandestins clandestinité
crime crimes criminalité
grossesse
drogue
trafic
travail
mariage
blanc

Le Silence de Lorna

de Jean-Pierre et Luc Dardenne

  • Indication
    Belgique, 2008, 1h45
  • Genre
    Drame/Comédie, Film à dimension sociale
  • Public scolaire
  • Langue
    version originale en français
  • Format PDF
    28 pages, 210 x 297, 5,6€
Consulter un extrait

Les frère Dardenne nous plongent sans prévenir dans un drame déjà largement entamé : Lorna, jeune réfugiée albanaise, a contracté un mariage blanc avec Claudy, un toxicomane appâté par l'argent. Mais un troisième homme, Fabio, tire les ficelles de cette histoire et projette déjà d'utiliser Lorna pour contracter un autre mariage blanc dès qu'elle aura acquis la nationalité belge.
Les Dardenne réussissent une nouvelle fois un très beau portrait avec Lorna, une jeune femme décidée à se faire une «place au soleil» et qui se retrouve bientôt confrontée à la brutalité de la société contemporaine. Mais les relations entre les êtres sont tout aussi décisives, et c'est la confrontation avec Claudy, puis avec Fabio, qui va profondément transformer la jeune femme.
Plantant cette fois leur caméra à Liège (et non plus à dans la cité industrielle de Seraing), les Dardenne ont opté pour une mise en scène plus distante, donnant plus d'espace aux personnages. Mais ils privilégient ici encore le rapport physique aux objets, aux êtres pour nous faire saisir l'intimité de leurs personnages.
Ce dossier pédagogique consacré au Silence de Lorna s'adresse aux enseignants du secondaire qui verront ce film avec leurs élèves (entre quinze et dix-huit ans environ), mais également aux animateurs souhaitant exploiter la vision de ce film avec un large public. Il comprend trois grandes parties. D'abord une réflexion sur la manière dont on peut juger un film comme celui des Dardenne. Ensuite une réflexion plus approfondie sur le personnage central de Lorna. Et enfin une analyse du travail de mise en scène cinématographique dans ce film. Toutes les animations proposées seront de préférence mises en oeuvre rapidement après la projection.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier