Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier Kérity, la maison des contes

Thématiques abordées

Arts, littérature et musique
Histoire

Aspects du film analysés

Graphisme
Sens du film

Mots-clés

conte
aventure aventures
lecture
livre
merveilleux
fantastique
ogre


Kérity, la maison des contes

un dessin animé de Dominique Monfery

  • Indication
    France, 2009, 1 h 20
  • Genre
    Dessin animé, Conte
  • Public scolaire
  • Langue
    version originale en français
  • Format
    20 pages, 210 x 297, 4.80€
Acheter ce dossier Consulter un extrait

Natanaël, sept ans, reçoit de sa tante Eléonore une bibliothèque contenant des centaines de livres. Mais pour un petit garçon qui ne sait toujours pas lire, c’est un héritage bien encombrant et vraiment décevant. Très vite pourtant, il se rend compte que cet univers poussiéreux de livres défraîchis s’anime à la nuit tombée : Cendrillon, Blanche-Neige, Alice, la fée Carabosse et bien d’autres petits héros familiers quittent ainsi leur conte respectif pour se réunir et trouver une issue à la disparition dont ils sont menacés. L’apparition de Natanaël dans leur monde est d’ailleurs une vraie aubaine pour eux car lui seul peut les aider à échapper à ce grand danger. Pour cela, l’enfant va devoir déchiffrer une formule magique et donc… apprendre à lire !
Kerity, la maison des contes devrait séduire les enfants qui débutent à l’école primaire grâce aux nombreuses péripéties que les petits héros rencontrent au cours du film, mais aussi au rendu nuancé des atmosphères et à l’univers haut en couleurs où évoluent les personnages. Marqué par le thème de l’amitié et l’irruption du fantastique dans le quotidien le plus banal, l’univers poétique de Kerity évoque avec beaucoup de finesse le monde de l’enfance, de ses rêves et de ses besoins d’évasion. Le film donne par ailleurs une image très positive des livres et de la lecture, qui devrait en motiver l’apprentissage auprès des plus récalcitrants.

Différents aspects du film sont successivement abordés dans le dossier consacré à Kérity. On s'attache d'abord à la construction du scénario en mettant l'accent (de façon très simple) sur l'utilisation de l'écriture comme outil de remémoration et de structuration de la pensée.
Les deux animations suivantes suggèrent de revenir avec les jeunes spectateurs sur les références aux contes du monde entier qui parsèment ce dessin animé: les enfants reconnaissent-ils certains de ces contes? à quels indices? De quand datent ces contes et quelle est leur origine? Comment reconnaît-on que le dessin animé Kérity est l'oeuvre d'un seul auteur même s'il mêle des contes de tous les lieux et de toutes les époques.
Enfin, une dernière partie proposera une courte réflexion sur la «leçon» du film: «Ce n’est pas parce que c’est inventé que ça n’existe pas.»


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier