Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier La Source des femmes

Thématiques abordées

Société
Éthique, éducation, mœurs

Aspects du film analysés

Sens du film
Esthétique
Personnages

Mots-clés

féminisme
femmes
hommes
inégalité inégalités
tradition traditions
eau
Maghreb
mariage couple
Orient

La Source des femmes

de Radu Mihaileanu

  • Indication
    France, 2011, 2h04
  • Genre
    Drame/Comédie, Film d'ailleurs
  • Public scolaire
  • Langue
    version originale arabe
  • Format
    28 pages, 210 x 297, 6.30€
Acheter ce dossier Consulter un extrait

Aujourd’hui, quelque part en Afrique du nord, dans un village reculé, les femmes vont chercher l'eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et cela dure depuis la nuit des temps. Mais un jour, quand une femme enceinte est victime d’un accident au cours de cette corvée, Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l’amour : plus de câlins ni de sexe tant que les hommes n’apporteront pas l’eau au village…
Cette histoire est traitée volontairement par le cinéaste comme une espèce de conte presque intemporel, mais de façon nuancée, puisqu’un certain nombre d’hommes (dont le mari de la meneuse) prennent le parti des femmes en révolte. C’est avec l’appui d’hommes éclairés, par l’amour et le savoir, que viendra le salut de femmes en lutte, semble ainsi affirmer Radu Mihaileanu.
Et il montre notamment la diversité des situations de ces femmes qu’il ne réduit pas au cliché de la soumission. Au contraire, il célèbre leur énergie, leur humour, leur joie de vivre, en s’appuyant en particulier sur une nouvelle génération d’actrices françaises issues de l’immigration maghrébine comme Hafsia Herzi (vue dans La Graine et le Mulet) et Leïla Bekhti (ici aussi éblouissante que dans Tout ce qui brille) sans oublier les femmes du village marocain qui a servi de décor.
Ce film chaleureux ne peut que susciter l’adhésion des jeunes spectateurs et spectatrices, grâce notamment au chant et à la musique qui lui donnent une émotion supplémentaire. Bien entendu, il permettra également de susciter débat et réflexions autour de la condition féminine, hier et aujourd’hui, ici et ailleurs.
Le dossier consacré à La Source des femmes aborde différentes dimensions de ce film. Il s’agira d’abord d’expliciter la fable féministe qui en constitue le propos principal; on s’attachera ensuite à l’aspect orientaliste de son imagerie générale en se référant notamment à la tradition picturale; enfin, on relèvera la théâtralité de la mise en scène, qui trouve en partie son origine dans la comédie ancienne d’Aristophane dont s'est inspiré le réalisateur.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier