Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier Sametka, la chenille qui danse

Thématiques abordées

Société
Sciences, techniques, environnement
Géographie

Aspects du film analysés

Scénario
Personnages
Graphisme
Réactions, émotions, point de vue des spectateurs
Vérité et fiction

Mots-clés

cirque
showbiz
Afrique
chenille
métamorphose
Savane



Sametka, la chenille qui danse

de Zdenek Miler et Fiodor Khitruk

  • Indication
    République tchèque, 2013, 39 minutes
  • Genre
    Dessin animé, Aventures
  • Public scolaire
  • Langue
    Film sans paroles
  • Format
    24 pages, 210 x 297, 4.80€
Acheter ce dossier Consulter un extrait

Sametka la chenille qui danse, du réalisateur tchèque Zdenek Miler bien connu pour avoir créé le personnage de la Petite Taupe, est précédé ici des Vacances du lion Boniface, un court métrage russe d’une facture assez semblable, à la fois charmante et désuète. Ces histoires destinées aux tout petits de l’enseignement maternel présentent le point commun de mettre toutes les deux en scène le monde du spectacle à travers le destin de deux animaux aux talents peu communs. Si la musique et la danse sont à l’honneur dans Sametka, ce sont plusieurs arts du cirque que nous fait découvrir le personnage Boniface, tour à tour clown, jongleur, acrobate, funambule ou magicien.
Ce programme représente par conséquent une belle occasion de plonger avec les petits dans l’univers divertissant du spectacle — qu’ils ont peut-être déjà découvert avec leurs parents, à l’école ou simplement à la télévision — et des émotions ressenties face à tous ces numéros.
En suivant le parcours du lion pour se rendre en Afrique ou les tournées de la chenille dans le monde, Sametka la chenille qui danse sera par ailleurs l’occasion d’ouvrir son horizon à des cultures et paysages diversifiés.
Quant à la chenille elle-même, elle pourra donner lieu à une approche « scientifique » à travers quelques particularités remarquées dans le court métrage : sa morphologie, son comportement alimentaire ou encore sa métamorphose en papillon. Enfin le graphisme des deux courts métrages, réalisés respectivement en 1965 et 1976, reflète une facture artisanale très éloignée de celle obtenue par les techniques d’animation actuelles. C’est donc aussi l’occasion d’explorer cette dimension artistique avec les enfants en revenant sur les images du film, qui seront par ailleurs confrontées à celles d’un film de 1944, qui raconte la même histoire mais est tourné en prises de vue réelles.
Destiné aux instituteurs et institutrices de l’enseignement maternel, ce dossier pédagogique propose plusieurs animations à mener en classe autour de ces divers aspects avec les enfants dès l’âge de trois ans.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier