Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du film Une femme d'exception
  • Présentation

    Le 06/03/19 à 20:00

    Une femme d'exception

    Déjà l’héroïne d’un biopic documentaire récemment sorti (RBG), Ruth Bader Ginsburg n’a pas fini de faire parler d’elle… Porté par l’actrice Felicity Jones, Une femme d’exception revient sur le parcours remarquable de cette juge, deuxième femme à avoir été nommée à la Cour suprême des États-Unis

    Et si tous les projecteurs semblent tournés vers elle à l’aube de ses 85 ans, c’est bien parce qu’elle reste l’une des seules démocrates de la Cour suprême s’opposant actuellement à la politique réactionnaire de Trump.

    Cette étonnante endurance, cette vision du droit essentiellement progressiste, elle commence à les façonner dès l’année 1959 : elle fait alors partie des neuf premières étudiantes à entrer à la faculté de droit de Harvard. Une demi victoire comme elle l’apprendra rapidement, vu que les hommes, ces mêmes individus qui écrivent les lois et les font appliquer, n’ont nullement l’intention de concrétiser la place des femmes sur le terrain professionnel. Une fois son diplôme d’avocate en poche et alors qu’elle est l’une des meilleures de sa promotion, Ruth est confrontée à un nombre incalculable de refus, et finalement contrainte d’enseigner le droit plutôt que de l’exercer.

    Mais les années 1970 et la deuxième vague féministe qui descend dans la rue pour dénoncer les discriminations à l’encontre des femmes la poussent à utiliser ses compétences pour détricoter petit à petit ces lois discriminatoires établies dans la Constitution.

    Évidemment, sa conquête doit s’ajuster à une époque et une vie de famille mouvementée, que le film relate avec ce qu’il faut d’émotion, d’intelligence et d’humour, sans oublier le pur plaisir que procure la vulgarisation d’un système législatif dont on comprend ici les enjeux de manière limpide. Car l’action du film se situe là, dans la lecture des textes de loi et dans la façon dont Ruth utilise leurs contradictions pour déjouer la justice qui, à l’époque, était fondamentalement sexiste.

    Cette opportunité lui est offerte par son mari, Martin Ginsburg (Armie Hammer), avocat fiscaliste, lorsqu’il prend connaissance d’un cas de discrimination mais, cette fois-ci, à l’encontre d’un homme. Bien entendu, Ruth et Martin n’ignorent pas que s’ils défendent cet homme et gagnent le procès, ce changement – bien que minime – créera tout de même un précédent, et donc une brèche vers la relecture de toutes les autres lois instituant les inégalités de genre…

    Le combat peut dès lors commencer !

    ALICIA DEL PUPPO, LES GRIGNOUX

    Projection dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes

    Cette année, les FPS mettent l’accent sur les biens de première nécessité : les protections hygiéniques !

    Places offertes (en nombre limité et sur réservation) via FPSinscriptions.liege@solidaris.be ou au 04 341 62 88. En contrepartie, les FPS vous demandent d’apporter une boîte de tampon, des serviettes, une cup, etc. qui seront ensuite distribuées à des femmes qui ne savent pas en assumer le coût.

    Sans réservations, les places sont vendues aux tarifs habituels aux caisses des cinémas

     Tweet