Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos Blog Grignews
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film L'ombre d'Emily

Prochaines séances

  • 2018-10-19 12:15
  • 2018-10-19 18:00
  • 2018-10-19 22:20
  • 2018-10-20 20:00
  • 2018-10-20 21:35
  • 2018-10-21 18:30
  • 2018-10-21 20:30
  • 2018-10-22 14:30
  • 2018-10-22 14:30
  • 2018-10-22 17:00
  • 2018-10-22 20:45
  • 2018-10-23 12:00
  • 2018-10-23 14:45
  • 2018-10-23 19:30
  • 2018-10-24 12:05
  • 2018-10-25 17:15
  • 2018-10-26 22:00
  • 2018-10-27 19:30
  • 2018-10-29 20:00
  • 2018-10-30 17:00

L'ombre d'Emily

  • Choisissez une séance
    • Ven. 19 Octobre | 12:15
    • Ven. 19 Octobre | 18:00
    • Ven. 19 Octobre | 22:20
    • Sam. 20 Octobre | 20:00
    • Sam. 20 Octobre | 21:35
    • Dim. 21 Octobre | 18:30
    • Dim. 21 Octobre | 20:30
    • Lun. 22 Octobre | 14:30
    • Lun. 22 Octobre | 14:30
    • Lun. 22 Octobre | 17:00
    • Lun. 22 Octobre | 20:45
    • Mar. 23 Octobre | 12:00
    • Mar. 23 Octobre | 14:45
    • Mar. 23 Octobre | 19:30
    • Mer. 24 Octobre | 12:05
    • Jeu. 25 Octobre | 17:15
    • Ven. 26 Octobre | 22:00
    • Sam. 27 Octobre | 19:30
    • Lun. 29 Octobre | 20:00
    • Mar. 30 Octobre | 17:00
  • Titre original
    A Simple Favor
  • Réalisé par
    Paul Feig
  • Interprété par
    Anna Kendrick, Blake Lively, Henri Golding, Rupert Friend
  • Distributeur
    Belga Films
  • Langue
    anglais
  • Pays d'origine
    États-Unis
  • Année
    2018
  • Durée
    1h57
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Date de sortie
    2018-09-26
  • Page facebook du film

Un thriller dans la lignée de Gone Girl où une mère de famille bien sous tous rapports investigue d’un peu trop près la disparition d’une amie aux multiples facettes…

Stephanie est une femme d’apparence gentille et effacée. Mère au foyer, elle s’occupe grâce à un blog dans lequel elle dissèque ses petits tracas quotidiens. Ses vidéos sont naturellement destinées à d’autres mamans comme elle, ces femmes de l’ombre pas toujours appréciées à leur juste valeur.

Mais Stephanie n’est pas une maman si ordinaire que ça… Depuis la mort brutale de son mari dans un accident de voiture, elle a seule la charge de son fils de 5 ans, Miles, qui est devenu super copain avec un garçon de sa classe, Nick.

La mère de Nick, Emily, semble être tout ce que Stephanie n’est pas (et voudrait être, naturellement) : une femme qui a de l’assurance, du cran, du sex-appeal, un boulot hyper en vue dans la pub ou la mode et un agenda bien chargé.

Contre toute attente, les deux femmes, qui n’ont guère en commun que l’âge de leurs fils respectifs, deviennent plutôt proches. L’une fascinée et gentiment naïve, l’autre fascinante en femme de pouvoir glamour, leur amitié démarre sur des chapeaux de roue et c’est tout naturellement que la première accepte la petite faveur que l’autre lui demande : aller rechercher son fils à l’école et le garder l’après-midi.

Mais Emily ne revient pas… Ni ce soir-là, ni les suivants. Et ce n’est qu’au retour de Sean, le mari trader super occupé avec ses « business trips », que l’alerte est donnée à la police. Stephanie se démène pour retrouver son amie, placardant des avis de recherche sur chaque poteau, chaque vitrine de magasin. Au fur et à mesure de ses investigations, elle découvre des côtés d’Emily qu’elle ne soupçonnait pas…

L’intrigue lorgne nettement du côté de Gone Girl ou La fille du train et l’on aurait tort de bouder son plaisir face à ce nouvel avatar du genre thriller bien ficelé, rythmé pile comme il faut avec sa dose idoine de rebondissements.

Ce qui nous titille un peu plus encore, c’est que la réalisation a été confiée à Paul Feig, le « king of comedy » du moment, auteur de Spy et Mes meilleures amies. Pas le genre de gars qu’on s’attendrait à voir derrière un thriller rutilant et tordu comme celui-ci. On ne peut qu’espérer qu’il y instille un sens de la distance et un certain mordant. Vivement !

Les Grignoux

 Tweet