Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Première année

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Première année

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Thomas Litli
  • Interprété par
    Vincent Lacoste, William Lebghil, Alexandre Blazy
  • Distributeur
    Athena Films
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2018
  • Durée
    1h32
  • Version
    Version originale en français
  • Date de sortie
    2018-09-12

Médecin généraliste et cinéaste, Thomas Lilti est devenu en trois films le précieux narrateur des réalités du monde médical. Première année traite du concours universitaire précédant l’inscription en médecine à travers l’histoire d’une amitié entre deux étudiants

Antoine et Benjamin se rencontrent sur les bancs bondés de l’université. Antoine (Vincent Lacoste) entame sa première année pour la troisième fois : les stratégies pour se réserver une place dans l’amphi, les horaires de la bibliothèque, tout ça, il connaît ! Mais il a beau travailler comme un forcené, ses résultats ne lui ont jusque-là pas permis d’accéder au cursus de médecine. Il faut dire que les places sont chères, et seuls les meilleurs ont la possibilité de choisir leur matière privilégiée. Un système qui pousse inévitablement les étudiants à la compétition, à des états de stress intense et broient les âmes sensibles à peine sortie du lycée.

Benjamin (William Lebghil), lui, fait partie des novices qui découvrent l’univers académique. Il a tout juste le temps de profiter de sa fraîche liberté hors de la cellule familiale, que le voilà transporté dans un tourbillon de syllabus et de cours à mémoriser. Venant d’une famille hautement diplômée (son père est lui-même médecin), il semble pourtant avoir hérité d’une facilité à structurer ses blocs d’études et à s’y retrouver dans cet imbroglio de matières dont la logique ne fait pas toujours sens.

Ces deux-là finiront vite par s’entraider, cimentant leur amitié au fil des heures passées à étudier. Mais l’intensité intellectuelle à laquelle ils s’astreignent n’aura pas les mêmes effets sur les deux garçons : alors que Benjamin plonge dans cet acharnement académique avec une certaine aisance, Antoine a parfois l’impression d’y perdre pied…

Thomas Lilti aborde cette première année d’étude comme il aurait pu le faire d’une compétition sportive. Dans leur course aux meilleurs résultats, les protagonistes sont tour à tour terrifiés à l’idée d’échouer, étourdis face aux volumes de cours à ingurgiter, grisés par l’apprentissage mais toujours malmenés par un système scolaire qui n’a de cesse d’éliminer les plus faibles d’entre eux.

Avec pour atout cette belle sensibilité sociale qui est la sienne et qui a fait le succès de ses précédents films (Hippocrate, Médecin de campagne), Thomas Lilti livre une « bromance » délicate, entre rire et larmes, qui n’a pas peur de secouer le cocotier d’une logique universitaire en mal d’humanité.

Alicia Del Puppo, les Grignoux

 Tweet