Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Transit

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Transit

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Christian Petzold
  • Interprété par
    Franz Rogowski, Paula Beer, Godehard Gies
  • Distributeur
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    Allemagne/France
  • Année
    2018
  • Durée
    1h41
  • Version
    Version originale en français
  • Date de sortie
    2018-10-17

En transposant la débâcle de 1940 à notre époque et à Marseille, le cinéaste allemand Christian Petzold crée une fiction hypnotique et troublante autour des errances de ses héros en fuite

Film visible uniquement au cinéma Churchill à Liège

Ni reconstitution, ni transposition : c’est la brillante idée, le coup de génie, qui rend si intrigante cette adaptation du roman d’Anna Seghers, publié en 1944 et largement inspiré de sa propre expérience. L’histoire d’Allemands – résistants, artistes, opposants – fuyant le nazisme, bloqués à Marseille en attente d’un embarquement possible pour les Amériques. Christian Petzold choisit délibérément de déplacer cette trame dans l’époque actuelle sans pour autant changer quoi que ce soit de la temporalité du récit. La situation des personnages est celle des années 1940, mais le monde autour d’eux est celui d’aujourd’hui. Ce parti pris étonnant, le film l’établit d’emblée, si bien que le spectateur accepte sans effort que deux périodes se superposent ainsi. L’histoire tirée du roman d’Anna Seghers est une fresque vibrante sur l’exil, doublée d’une romance vécue par deux êtres en transit vers des destinées qu’ils savent séparées. Mais disposée sur une toile de fond actuelle, l’histoire de ces migrants d’un autre temps crée un effet miroir saisissant sur les problématiques de notre époque.

Et voilà le trouble semé… De quelle ère, au juste, ces Européens pourchassés au sein de leur propre territoire sont-ils en fuite ? Faut-il voir en eux des fantômes du passé venus nous alerter des dangers de nos sociétés contemporaines ? Et qu’ont-ils à nous dire de ce qu’est la liberté, l’amour et l’espoir en temps de clandestinité ?

Christian Petzold – dont on se souvient notamment du splendide Barbara – poursuit ici sa réflexion sur l’histoire européenne en embrassant toute l’envergure romanesque et politique de ce récit palpitant. Le film évite soigneusement les analogies simplistes entre l’Occupation et l’actualité. Petzold creuse au contraire une zone atemporelle où les époques résonnent l’une dans l’autre sans jamais s’emboîter. Les itinéraires de Georg et de Marie révèlent à eux seuls la tragédie de ceux frappés par l’exil. Elle, à la recherche désespérée de son amour, incapable de quitter le territoire en tournant le dos au passé. Lui, essayant d’entraîner Marie, en quête d’un horizon désirable pour partir. Dans un Marseille caniculaire, acculés devant la Méditerranée, ils apparaissent comme des amants prisonniers d’un espace-temps immobile. Figés, comme le film, entre présent et passé.

 Tweet