Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Edmond

Enseignant

Ce film est disponible également en matinées scolaires

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Edmond

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Alexis Michalik
  • Interprété par
    Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Tom Leeb, Lucie Boujenah, Alice de Lencquesaing, Clémentine Célarié.
  • Distributeur
    Athena Films
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2018
  • Durée
    1h49
  • Version
    Version originale en français
  • Date de sortie
    2019-01-09

Acteur, auteur, metteur en scène, Alexis Michalik passe pour la première fois derrière la caméra en signant l’adaptation de sa pièce Edmond pour le cinéma. Un cri d’amour pour un théâtre vibrant de panache avec un Olivier Gourmet étincelant

À sujet ambitieux, mise en scène ambitieuse. Michalik se plaît à reconstituer la Belle Époque, le cadre de son intrigue, avec des images très graphiques.

En 1897, deux ans après la naissance du cinéma, les dramaturges craignent que l’art théâtral soit supplanté par ce que l’on appelle encore les « photographies animées ». Les auteurs doivent s’adapter à des sujets contemporains – comme Feydeau qui casse la baraque – et laisser de côté la vieille versification. Edmond Rostand (Thomas Solivérès) persiste dans la tradition et signe four sur four. Acculé à écrire un succès sous peine de se retirer des tréteaux, ses rencontres avec la star du théâtre Constant Coquelin (Olivier Gourmet), un jeune premier ambitieux (Tom Leeb), et sa muse, Jeanne d’Arcy (Lucie Boujenah), future Mme Méliès, vont le conduire à écrire Cyrano de Bergerac, la plus célèbre pièce du répertoire français.

L’enthousiasme habite Edmond, sa mise en scène est brillante, dans une reconstitution « expressionniste » aux harmonies colorées « puce » et « taupe », emblématiques de l’époque, avec un goût pour une caméra très mobile.

Les fâcheux ne résisteront pas à nous annoncer avec fracas qu’il s’agit de théâtre filmé d’une facture extrêmement classique. Mais le réalisateur assume de bout en bout sa dévotion, sa fascination pour ce théâtre qui privilégie le mouvement, le panache, l’éclat de la tirade assassine, les coups de foudre portés par de la poésie enflammée…

Le film a absorbé toutes les vertus de la pièce originale qui a remporté cinq Molières. Et parmi l’excellente prestation des comédiens, impossible de passer à côté de la performance d’Olivier Gourmet qui incarne idéalement l’ogre, l’hyperactif, le gargantuesque Coquelin se frottant au personnage de Cyrano de Bergerac.

LES GRIGNOUX

Enseignantes, enseignants, ce film est proposé en matinée scolaire à Liège : infos et réservation ici

 Tweet