Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier La Jeune Fille à la perle - Girl with a Pearl Earring

Thématiques abordées

Arts, littérature et musique
Société
Histoire

Aspects du film analysés

Mise en scène
Sens du film

Mots-clés

peinture
Vermeer
Hollande
Pays-Bas
modèle modèles
servante serviteur



La Jeune Fille à la perle - Girl with a Pearl Earring

de Peter Webber

  • Indication
    USA, 2003, 1 h 40
  • Genre
    Historique, Adaptation littéraire
  • Public scolaire
  • Langue
    version originale anglaise
  • Format PDF
    24 pages, 210 x 297, 5,6€
Consulter un extrait

À Delft, au 17e siècle, Griet, une jeune fille pauvre, est obligée de se placer comme domestique chez un peintre destiné à une célébrité exceptionnelle : Vermeer. Cette servante, qui ne devrait jouer qu'un rôle effacé, va pourtant marquer la carrière de Vermeer en lui offrant le modèle pour un portrait considéré aujourd'hui comme un chef -d'oeuvre, « La Jeune Fille à la perle » (ou « au turban bleu » selon une autre dénomination). Du moins c'est ce qu'a imaginé la romancière Tracy Chevalier dans le roman qui a inspiré cette adaptation cinématographique où l'on a recréé avec beaucoup d'authenticité la vie dans la Hollande du 17e siècle (même si l'on peut regretter l'utilisation de l'anglais et non pas du néerlandais comme langue originale). Il pourrait s'agir là d'une fiction gratuite et arbitraire, mais le but du roman et encore plus du film est de mieux faire voir les peintures de Vermeer, de faire découvrir le contexte historique où elles s'inscrivent (le rôle du mécénat, l'arrière-plan religieux, le climat culturel) mais surtout de faire ressentir les émotions qui ont pu accompagner la création de ces chefs-d'oeuvre et qu'on ne peut ressentir habituellement qu'après une longue fréquentation de ces peintures volontairement énigmatiques.
Ce film d'une grande élégance est sans doute une initiation idéale à la peinture de Vermeer. Il permet également de découvrir une période ancienne dont les moeurs austères, sans doute éloignées des nôtres, laissaient seulement la place à des formes retenues de la passion. Le film retiendra l'attention aussi bien des professeurs d'histoire que d'arts plastiques.
Au sommaire du dossier :

  • La peinture de Vermeer : Qu'est-ce qu'on reconnaît?
  • Comprendre le film
    • La peinture comme geste amoureux
    • Le peintre et son modèle
    • Vermeer et les Provinces-Unies
    • Vermeer et la camera obscura
    • Vermeer et l'art de peindre
  • Le cinéma, art du mouvement
    • Des plans en mouvement
    • Des images en souvenir
    • Un film en mouvement


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier