Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier Coraline

Thématiques abordées

Arts, littérature et musique

Aspects du film analysés

Mise en scène
Sens du film
Graphisme
Réactions, émotions, point de vue des spectateurs
Techniques d'animation
Travail d'adaptation

Mots-clés

peur
fantastique
conte
rêve
animation
adaptation
imaginaire
enfants enfance

Coraline

de Henry Selick

  • Indication
    États-Unis, 2009, 1h40
  • Genre
    Dessin animé, Fantastique
  • Public scolaire
  • Langue
    version originale anglaise
  • Format PDF
    28 pages, 210 x 297, 5,6€
Consulter un extrait

Adapté du roman fantastique de Neil Gaiman, Coraline est l’œuvre de Henry Selick, un maître du cinéma d’animation, comparse de Tim Burton, avec lequel il partage un univers loufoque, assez obscur mais toujours drôle.
Coraline est une jeune fille de onze ans qui vient d’emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Il s’agit d’un appartement aménagé dans une vieille maison. Ses parents, accaparés par leur travail, n’ont pas beaucoup le temps de s’occuper de Coraline et celle-ci s’ennuie terriblement. Jusqu’au jour où elle découvre un passage secret dans la maison. Un passage qui mène au même endroit... à la différence près que là, tout est mieux ! Cette « autre » maison est terriblement attractive pour Coraline, mais elle recèle pourtant un grand danger ! Admirablement mis en scène, utilisant de manière originale toutes les techniques du cinéma d'animation, Coraline est un conte noir aux multiples niveaux de lecture.
Ce dossier pédagogique invite les jeunes spectateurs du film, entre 9 et 13 ans environ, à aborder le thème de la peur en guise de préparation à la vision.
Ensuite, il propose de revenir sur la compréhension du film et de ses principaux épisodes. Une réflexion sur la dimension onirique et fantastique complétera cette approche du sens de ce conte. On comparera ensuite Coraline à d'autres contes bien connus des enfants (Le Petit Chaperon rouge, Pinocchio, Alice au pays des merveilles...) pour mieux en saisir l'originalité. Par ailleurs, on s'attachera, grâce à une comparaison avec un extrait du roman, à "l'ambiance" fantastique du film et aux moyens utilisés par le cinéaste pour produire une telle impression.
Enfin, l'on terminera par une réflexion sur le style et l’esthétique du film en s'appuyant notamment sur de nombreuses images qui en sont extraites.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier