Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier Une vie de chat

Thématiques abordées

Arts, littérature et musique
Éthique, éducation, mœurs

Aspects du film analysés

Sens du film
Graphisme
Genre (cinématographique, littéraire, artistique)

Mots-clés

enfants enfance
aventure aventures
chat chatte chaton
bandit bandits
vol




Une vie de chat

un dessin animé de Jean Loup Felicioli et Alain Gagnol

  • Indication
    France, 2010, 1h10
  • Genre
    Dessin animé, Policier / Thriller
  • Public scolaire
  • Langue
    version originale en français
  • Format
    20 pages, 210 x 297, 4.80€
Acheter ce dossier Consulter un extrait

Un chat mène une double vie secrète : il passe ses journées avec Zoé, la fille d’une commissaire de police, mais, la nuit, il accompagne un voleur sur les toits. Alors que la mère de Zoé enquête sur les cambriolages nocturnes, la jeune fille découvre un complot dirigé par un autre truand, bien plus dangereux, qui va essayer de kidnapper la fillette… Tout se complique avec un chat, des bandits, un monte-en-l’air, des policiers et une femme de ménage pas bien nette…
Folimage est sans doute un des meilleurs studios d’animation actuels : on lui doit notamment Mia et le Migou ou La Prophétie des grenouilles de Jacques-Rémy Girerd ou pour les plus petits de la série 1, 2, 3, Léon et Mélie pain d’épices. Ce nouveau dessin animé est donc attendu avec beaucoup d’impatience : c’est une réussite graphique mais surtout une histoire pleine de rebondissements qui plaira aux enfants du primaire… et à leurs instituteurs et institutrices.
Dans ce dossier consacré à Une vie de chat, les enseignants, mais aussi les animateurs en charge d’enfants entre 6 et 10 ans environ, trouveront plusieurs pistes d’exploitation de la vision du film, parmi lesquelles une approche du genre policier, une réflexion sur les personnages (« gentils » ou « méchants »), une sensibilisation au graphisme et aux influences picturales qu'on peut reconnaître dans ce film.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier