Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos Blog Grignews
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier La Lettre à Momo

Thématiques abordées

Arts, littérature et musique
Éthique, éducation, mœurs
Géographie
Société
Psychologie

Aspects du film analysés

Personnages
Scénario
Graphisme
Réactions, émotions, point de vue des spectateurs

Mots-clés

adolescence
deuil
fantôme fantômes
parents
Japon




La Lettre à Momo

de Hiroyuki Okiura

  • Indication
    Japon, 2013, 2h00
  • Genre
    Film d'animation, Fantastique
  • Public scolaire
  • Langue
    version originale japonaise
  •  
    32 pages, 210 x 297, 6.30€
Acheter ce dossier Consulter un extrait

Lettre à Momo réalisé par Hiroyuki Okiura est un dessin animé d’origine japonaise au thème original : il évoque en effet le deuil d’une jeune adolescente qui vient de perdre son père lors d’une mission océanographique. Cette épreuve est d’autant plus douloureuse pour elle que celui-ci a disparu sans qu’elle ait eu le temps de résoudre un conflit précisément lié à son manque de présence et de disponibilité à son propre égard. Tourmentée par un profond sentiment de culpabilité et par les premiers mots d’une lettre que son père avait commencé de rédiger à son intention, Momo a bien de la peine à accepter le déménagement à la campagne que sa mère lui impose après le décès inopiné de son époux. Cette rupture supplémentaire qui touche à son environnement géographique mais aussi social et affectif accentue encore le repli de la jeune fille, qui passe ses journées seule à la maison pendant que sa mère cherche obstinément à réintégrer une vie active. C’est alors qu’entrent dans sa vie un jeune garçon et trois Yokaîs, des créatures étranges qu’elle seule peut voir et entendre et qui vont l’aider à retrouver goût à la vie et confiance en elle.
Le dossier pédagogique consacré à Lettre à Momo s’adresse aux enseignants de la fin de l’enseignement primaire et à leurs élèves, entre dix et douze ans environ. À travers des activités simples à mener en classe après la projection, il propose de revenir sur le parcours de cette jeune adolescente en deuil mais aussi sur les caractéristiques géographiques et culturelles du Japon, le pays où se déroule l’action du film. On s’attachera également au rôle des Yokaîs dans l’imaginaire japonais, ainsi qu’à des thèmes plus psychologiques comme l’adaptation à un nouvel environnement et l’importance d’exprimer et de partager ses sentiments, ce dernier aspect étant relativement original dans une société accoutumée traditionnellement à la réserve et à l’impassibilité.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier