Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier Un Conte peut en cacher un autre

Thématiques abordées

Arts, littérature et musique
Psychologie

Aspects du film analysés

Personnages
Graphisme
Réactions, émotions, point de vue des spectateurs
Travail d'adaptation

Mots-clés

conte détournement
Dahl Roald
valeur valeurs
moral morale
niveaux de langue
image images



Un Conte peut en cacher un autre

de Jakob Schuh, Jan Lachauer, Bin-Han To

  • Indication
    Grande-Bretagne, 2017, 1h01
  • Genre
    Film d'animation, Conte
  • Public scolaire
  • Format
    24 pages, 210 x 297, 4.80€
Acheter ce dossier Consulter un extrait

Adapté du roman éponyme de l’écrivain britannique Roald Dahl, Un conte peut en cacher un autre se présente comme une macédoine de contes qui fait se croiser et se lier leurs héros : grandes amies depuis l’enfance, Blanche-Neige et le Petit Chaperon rouge avancent dans la vie en se soutenant mutuellement ; Jack, quant à lui, est secrètement amoureux de sa voisine Cendrillon et bientôt, grâce à son haricot magique, il va pouvoir lui offrir une vie de famille dans l’agréable maisonnette qu’il a rachetée à la bonne fée… Ces histoires, c’est l’oncle de Rolfy, le loup qui a dévoré la grand-mère du Petit Chaperon rouge, qui nous les raconte…
Pour mettre en scène tous ces joyeux détournements, les réalisateurs Jakob Schuh (Le Gruffalo) et Jan Lachauer (La Sorcière dans les airs) se sont inspirés des personnages créés par Quentin Blake, l’illustrateur attitré de l’œuvre littéraire de Roald Dahl et ont repris le principe de l’écriture en vers de ce recueil de contes paru en Angleterre en 1982 en imaginant des répliques rimées qui ajoutent évidemment beaucoup d’humour et de sel aux dialogues.
Le film, qui sera vu de préférence avec des enfants âgés de 5 à 8 ans, est l'occasion de les amener à exprimer leurs émotions et points de vue, à verbaliser des épisodes à partir des analogies perçues entre les contes traditionnels et leurs adaptations dans la version qu’en donne le loup, à distinguer et apprécier les détournements subis, les caractéristiques graphiques du film ou encore ses dialogues rimés, et à réfléchir aux morales souvent subversives qui se dégagent de ces histoires.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier